Divorce hier, union la semaine prochaine?

 Décidément, il se passe tous les jours quelque chose au syndicat  des commerçants de marché de Champagne-Ardenne. Alors qu'il y a quelques jours le bureau du syndicat  mettait sur la touche son prédident Vincent Rodriguez accusé d'avoir pris seul une décision (faire faire des affiches 4x3 pour annoncer la braderie Saint Remi), et nommait un nouveau président, le calme semble revenu. Le président intérimaire aurait démissioné là son tour et le syndicat prévoit l'élection d'un nouveau bureau dès mardi.

Quel rapport avec les halles Boulingrin direz-vous? Et bien l'enjeu est important. Il s'agit de savoir qui aura la responsabilité des animations sous les halles. Visiblement, on va là aussi vers l'apaisement. Pascal Bioulac, président des commerçants des halles Boulingrin,  qui n'a pas envie de couper les ponts avec le syndicat se dit prêt à tendre la main aux membres du nouveau bureau du syndicat. "L'association des commerçants des halles pourrait migrer vers le syndicat et en devenir partie intégrante. Reste à savoir qui aurait le pouvoir de décision"se demande tout de même M.Bioulac.

La commune libre des halles se réjouit de voir que le bon sens l'emporte. En effet, compte tenu des difficultés qu'ils rencontrent pour fidéliser la clientèle sous les halles les mercredis et vendredis, il serait dommage que les deux structures: syndicat et association, ne trouvent pas un terrain d'entente pour tenter, ensemble, soutenues par la mairie, d'imaginer des solutions pour draîner un public plus important sous les halles.