Intéressante réunion de conseil municipal hier soir dans la Commune libre du Boulingrin. On y a déjà appris que désormais le bonjour serait remplacé par une formule plus ancienne et plus authentique issue de la tradition orale du quartier comme l'a expliqué Gérard Jacquemin au terme d'une longue enquête menée dans le quartier. "Il n'y a pas de tradition écrite, mais une tradition orale répandue dans les boutiques et les estaminets. Comme dans cet établissement nommé "le bateau"dont les occupants, à certaines heures tardives avaient tendance à s'incliner et à tanguer; comme sur les trottoirs sur lesquels des dames se promenaient à l'aube naissante, à potron minet."

Car l'accueil est essentiel a insisté Gégé pour qui toute personne doit faire l'objet d'un accueil chaleureux. Ici le visiteur est toujours le bien-venu, à point juste venu, le belvenue (bel et bon). Ne connaissez vous pas cette maxime qui dit: "il n'est de belles paroles et de beau discours que de belvenue?"

Désormais pour dire bonjour les habitants ou sympathisants de la commune libre diront: belvenue. C'est dit. Tout contrevenant devra verser 10 centimes d'euros dans la cagnotte municipale.


 

La suite du conseil en images et vidéos cette après-midi