Voici la suite (et fin)du compte rendu de la réunion du conseil municipal de la Commune libre du Boulingrin au cours de laquelle le candidat de la liste "Ensemble pour Reims" Arnaud Robinet a répondu aux questions posées par les adhérents via le maire Pierre Longuet, Christophe Mertès et Dominique Potier.

Question: Dans la mesure où le projet du grand musée est décalé de deux ans, beaucoup de personnes nous demandent s'il ne serait pas utile de convertir temporairement l'espace disponible en parking payant avec première demi heure gratuite (commedans  le parking Place du Forum)?

Arnaud Robinet: Puisque le projet de musée est repoussé il sera nécessaire et nous en  avons la volonté,   de rendre l'ensemble du Boulingrin aux voitures et  peut-être de le mettre en en zone bleue le week-end. Mais l'objectif est que le parking soit pour les clients, pas pour que  les commerçants non sédentaires y garent leurs camions après avoir déchargé leurs marchandises.

Sur la demi heure gratuite j'y suis plutôt favorable, mais il est abérrant de proposer une heure gratuite le samedi puisque le samedi il n'y a pas de difficultés, les clients viennent. Ce qu'il faut,  c'est les inciter à venir plutôt la semaine, les jours creux.

Question.-Ne serait-il pas possible de créer une zone spécifique pour les entreprises et leurs salariés?

A.R Sur l'idée d'une zone spécifique, la demande a aussi été faite dans d'autres secteurs de la ville avec un tarif préférentiel. Ce n'est pas possible. Au delà du  Plan de déplacement urbain  il faudra favoriser les transports en commun avec un ticket tram qui permette d'avoir une place de parking gratuite en ville. Mais il faut être logique, si on dit: on veut des parkings pour que les clients viennent sur un lieu défini, ce n'est pas pour que s'y mettent les voitures du personnel ou des commerçants.

Question.-Le tourisme dans le quartier des halles du Boulingrin. Comment imaginez vous l'intégration du quartier des halles dans l'offre touristique à Reims?

Arnaud Robinet.-On va commémorer le centenaire de 1418, honorer nos aînés qui ont combattu pour notre liberté. Mais il faut faire attention à ne pas rendre plus sombre notre territoire qui a subi autant de destructions. Non,  ce doit plutôt être l'occasion de parler de l'histoire de la reconstruction de Reims, de l'art déco, de l'art du XXème siècle, du champagne,  qui,  de presque rien,  arrive aujourd'hui à plus de 300 millions de bouteilles, de Reims capitale du XXème siècle. En parallèle d'un parcours qui doit relier la cathédrale à Saint Remi nous mettrons en place un parcours XXème siècle et c'est pour cela que nous souhaitons ques les halles Boulingrin soient ouvertes quotidiennement.

Question.-La signalétique dans notre quartier. Quel projet signalétique est-il prévu pour marquer notre quartier et lui permettre de s'inscrire dans la découverte touristique de Reims? Cette approche serait aussi valable en considérant le quartier du Boulingrin comme "tête de pont" pour pénétrer la ville et attirer le flux touristique.

Arnaud Robinet.-Il faudra revoir les entrées de ville car mettez-vous à la place d'un touriste qui sort de l'autoroute, arrive par la trémie Place de la République. A partir de là il ne sait pas où aller, alors naturellement il prend le Bd Lundy pour arriver Place Aristide Briand... En plus du fléchage il y a aujourd'hui des possibilités avec les smartphones et les flashes code. Devant les halles,  les touristes pourront alors visionner une vidéo pour connaître l'histoire du batiment et pourquoi pas,  ensuite,  avoir une visite virtuelle de la ville. Pourquoi pas non plus comme cela se fait dans d'autres villes ne pas  mettre des marques au sol pour indiquer des parcours en direction de lieux emblématiques?

Et pour les autocars de tourisme?

Arnaud Robinet.-. Pour le parking Saint Symphorien par exemple, je ne pense pas qu'il réponde tout à fait aux attentes. Il y a une réflexion à mener. Je n'ai pas la réponse.

imgres-1

Question.-L'accès au centre ville. En considérant la nouvelle qualification de l'ancienne A4 en voie Taittinger, qui continuera, malgré tout à irriguer le centre ville et à favoriser les échanges est/ouest, quelle sera sa réelle configuration? (nombre de voies, accès etc.)

Arnaud Robinet.-Il y a une position clivante avec Mme Hazan sur ce sujet. Je sais,  l'A4 a été décriée, mais il faut aujourd'hui remercier le caractère visionnaire de Jean Taittinger. Si on n'avait pas eu l'A4, on n'aurait pas eu l'A 26 puis le TGV.  L' image de synthèse de l'A4 transformée en deux voies est belle. Nous sommes totalement opposés à la suppression des quatre voies. Si on voulait engorger la ville, on ne pourrait pas mieux faire. L'A4 relie Tinqueux et le centre à Farman et Croix Blandin, avec des entreprises qui paient un versement transport  et le tram dont elles ne bénéficient même pas. Cette voie  relie les pôles d'activités est-ouest. Par contre, bien sûr, on peut aménager les abords. Un projet qui se fera sur plusieurs mandats.

imgres-5

Et le projet Agora?

Arnaud Robinet.-C'est un projet privé. S'il y a des engagements il faudra les respecter. On assurmera l'héritage. On ne remettra pas en cause le projet.

 

 

Question.-La fête foraine sur les promenades. L'installation de la fête foraine, trois fois l'an, semble plus contraignante que bénéfique pour le quartier du Boulingrin. Quelle possibilité pour une délocalisation et quand?Cela ne résoudra t-il pas ainsi le projet d'un aménagement paysager sérieux des Promenades?

Arnaud Robinet.-Si on veut rendre les Promenades aux Rémois, en faire un Central park à la rémoise, se posera au moment des travaux un problème de cohabitation avec les forains. Il faudra travailler avec les forains, ce n'est pas un sujet facile, mais je sais qu'ils sont ouverts et qu'on peut dialoguer. Ensuite faudra t-il remettre la fête sur les promenades, il faudra tout revoir avec eux. Ce qui me gêne, c'est sûr, ce sont les manèges qui empiètent sur le monument aux martyrs de la Résistance. Par contre une grande roue en bout de la Place de la République, ça ne me gêne pas...

imgres-6

Question.-Le futur Lieu commun voulu comme un lieu de culture et d'échanges  sera t-il vraiment un Lieu commun. Par exemple la mairie de la Commune libre pourra t-elle y trouver une place?

Arnaud Robinet.-Je vais vous donner ma position. Je crois que ce lieu aurait dû faire l'objet d'un investissement privé. Mais la ville a investi 10M€. Je ne remettrai pas le projet en cause mais quand on voit qu'il y aura une salle de spectacles de 130 places, je ne crois pas que c'est ce dont la ville avait besoin.Il y aura aussi une salle d'exposition. On respectera les engagements et notamment celui pris pour que ce soit un lieu dédié à Noval Villa et Méli'Mômes. Je voudrais aussi que ce lieu soit ouvert à l'ensemble de la population, et par convention à des associations.

imgres-3

Question: l'animation de la ville et des quartiers. Il a été créé une charte  de la vie nocturne. Qu'en ferez-vous?

Arnaud Robinet; Je ne sais pas ce qu'il y a dedans. La question qu'il faut se poser, c'est:  veut-on des quartiers animés? Le Boulingrin est un lieu où il y a de la vie, il faut continuer. Je sais que cela peut poser des problèmes,  notamment rue du Temple, et il faut être raisonnalbe . Par un dialogue et de la concertation il y a des possibilités en respectant les riverains. Pour l'inauguration du tram par exemple, on sait qu'on a beaucoup d'artistes locaux, de jeunes créateurs. Certains s'expatient d'ailleurs. Nous sommes en mesure de créer avec eux nos propres évènements. Cela aurait coûté moins cher qu' 1,2M€ pour une araignée géante. 

Question (pour rire)Fiscalité des adhérents de la Commune libre du Boulingrin. Vous engagerez-vous à baisser la fiscalité des membres de la Commune libre du Boulingrin, à jour de leurs cotisations?

Arnaud Robinet.-Non. Mais  je vous promets de baisser la fiscalité: la Taxe sur l'enlèvement des ordures ménagères de 20%; la taxe sur les enseignes de 50%