A lire sur le site de l’Hebdo du vendredi

00018338_normal

Tout était quasiment ficelé et il ne manquait presque plus que la pose de la première pierre. Pourtant, le nouveau musée des Beaux-arts ne sortira finalement pas de terre tout de suite, la priorité de la nouvelle municipalité s’étant portée sur d’autres projets. Retour sur un feuilleton à rebondissements.

« J’assume pleinement l’abandon du projet de musée sur la place du Boulingrin. » Une fois pour toute, le maire de Reims, Arnaud Robinet, a rappelé lors de l’assemblée générale de l’association pour un Grand Musée au Boulingrin (GMB), les raisons l’ayant poussé à prendre cette décision. « Notre priorité, c’est la construction du complexe sportif et aquatique sur le terrain du Sernam, un équipement dont Reims a besoin. » La seconde raison est financière, « la municipalité ne peut se permettre de dépenser plus qu’elle ne le peut, et doit maintenir son taux d’investissement sans augmenter la pression fiscale. Pour autant, je partage l’idée que notre ville doit se doter d’un grand musée, facteur d’attractivité. »

http://www.lhebdoduvendredi.com/article/19956/le_musee_au_boulingrin_deja_si_loin