Comme prévu, la Commune libre du Boulingrin présidée par son maire-fondateur Pierrre Longuet s’est sabordée lundi soir. Sans tambour, ni trompette, mais au terme d’un repas de belle facture  préparé par Thierry Parisot et offert aux adhérents qui avaient retenu leur place selon le planning prévu.

 

COM OCT 10

Excepté sa désormais célèbre introduction : « Boulingrinois, Boulingrinoise, peuple des halles », le maire s’est montré peu disert. « Il n’y aura pas de rapport moral, ni de rapport d’activités. Chacun dira un petit mot, s’il le souhaite »a simplement précisé le maire, annonçant  que le reliquat du budget de la commune libre serait attribué « pour une petite part à l’association des Amis de la cathédrale et le reste à l’association des Amis de Saint-Nicaise du Chemin Vert. »

Trésorier de l’association, Laurent Callon a donné les comptes de l’année marqués par 12.485 marcs (1) de recettes et un excédent de 1.229,49 marcs. L’excédent global de clôture étant évalué à 12.529 marcs au 31 décembre 2014. La liquidation de l’association sera opérée au 31 décembre 2015. Nul doute que les adhérents seront bien informés lors de la clôture définitive des comptes.

 

Beaucoup de louanges et quelques regrets

Si le premier adjoint Christophe Mertès a estimé avec humour que « tirer un trait sur 15 ans de pouvoir absolu, c’était dur » et qu’ « on avait tous passé de très bon moments, sans jamais avoir demandé un sou de subvention », les adhérents ont tous salué l’action de l’association depuis son commencement. Extraits (ou) esprit.

COM OCT 2

COM OCT 4

 Patrick Demouy : « Je vais bientôt prendre ma retraite et avoir du temps pour écrire l’histoire contemporaine de l’association ; toute la vie qui y a été insufflée, la convivialité qui l’a animée. A nous de continuer à faire vivre les halles. Merci pour l’implosion, le dynamisme, la durée. »

 Mme Demouy.-"A la commune libre, c’était comme à Rome. Il y a une fusion entre le passé et le présent ; entre le sérieux et l’humour. Merci à Pierre Longuet qui a animé l’association de façon plaisante et sérieuse. »

 M.Mobuchon.-"Je remercie ce noble rémois de la grande bourgeoisie qui a permis de relancer le quartier et qui a fait augmenter de façon importante le mètre carré dans le quartier ! Pierre, on est arrivé à des résultats et si tu n’avais pas fait du foin et du bruit, je ne suis pas certain que les halles seraient restaurées aujourd’hui. Même si elles sont appelées à fuir à nouveau d’ici peu. La meilleure chose aurait été sans doute de les faire abattre. J’espère, Pierre, qu’on te verra toujours à ton balcon. »

 Mme Colson.-"La lutte, les plaques, les fleurs, les rires, le champagne, les amis… Nous sommes prêts à repartir pour de nouvelles aventures."

 Jean-Claude Colson.-"Grand merci. J’ai la tête pleine de merveilleux souvenirs, une masse de souvenirs. J’ai découvert mon quartier que je ne connaissais pas, un quartier revitalisé. Je ne suis pas triste. I faut bien une fin."

 

COM OCT 6

COM OCT 7

M.Boyer.-"Qu’est-ce qu’on a pu boire comme canons. Merci Pierre d’avoir fait sérieusement les choses sans jamais te prendre au sérieux.Il faudrait rebaptiser  un jour la rue Andrieux en rue Pierre Longuet."

COM OCT 8

Régis Vaillant.-"Merci pour ces 15 ans de souvenir."

 Daniel Harsigny.-« Les grandes peines sont muettes. J’ai l’espoir qu’une association pourra renaître. Merci Pierre d’avoir accuailli un aquatintien. Longue vie à tous. »

 Antonio.-« J’ai eu un grand plaisir à vivre dans cette association. J’espère que ça va continuer. »

 Marie Decazeaux.-« Merci Pierre. Je me souviendrai toujours du jour où tu m’as remis les clefs des halles… »

 M.Hazard.-« Merci pour la donation à l’association de Saint-Nicaise. Ca fait 38 ans, Pierre que nous fréquentons le quartier des halles et je me souviens des virées tôt le matin dans le quartier,  en voiture de sport , sous le signe du bateau de l’amitié. Et ce bateau, tu l’as bien amené à bon port avec ton association."

 Sonia.-« Je suis un peu déçu que ça s’arrête. Il y avait une bonne ambiance et j’y ai fait beaucoup de connaissance. »

M.Loeb.-"Merci pour l’association. J’ai pu profiter du résultat de votre travail. J’ai ma loge aux halles."

 Carole.-"Mon grand-père avait son échope dans le quartier . J’ai été ravie de passer de bons moments dans cette association. Merci Pierre pour ton humour décoiffant."

 M.Menesson.-"Je dois féliciter le bureau de l’association pour tout le travail accompli. Merci d’avoir su fédérer, ce qui n’a pas toujours été facile. Sans vous les halles seraient encore insalubres. Le quartier a nettement été valorisé." (Et de sortir son portable pour diffuser un poignant : « ce n’est qu’un au-revoir" sur fond de cornemuses)

 Jacques Martin.-"J’ai vécu 15 années professionnelles avec Pierre.Un jour il m'a appelé il m'a dit tu signes et tu paies ta cotisation. J'ai participé à la vie des deux associations et à chaque fois Pierre a su apporté son tonus."

 1) la monnaie spécifique de la Commune libre du boulingrin- Un marc = 1 euro.)

A suivre...